Catégories
Archives Séjours

2022 Juillet : Séjour Cotentin

Samedi 8 juillet : Deuxième séance de Bungy Pumps pour commencer la journée puis nouvelle séance de Longe cote en début d’après- midi. La baignade qui suit est la bienvenue sous une température estivale .

Vendredi 7 Juillet : Randonnée de 18 km  » les cabanes de plage de Gouville sur Mer »

Jeudi 6 Juillet : Découverte du Longe Cote dans une eau fraiche puis visite de Granville l’après-midi.

Mercredi 5 Juillet : Traversée commentée de la baie du Mont St Michel avec démonstration d’enlisement dans les sables mouvants

Mardi 5 Juillet : le matin première marche dynamique avec les Bungy Pumps , l’après midi randonnée d’un dizaine de km « Les herbus de la Sienne et le havre de Regnéville »

Lundi 4 Juillet : le matin, randonnée « des dunes d’Amnoville au havre de la Vanlée » et l’après midi Marche nordique sur la plage puis atelier de montage des Bungy Pumps

Dimanche 03 Juillet : Arrivée à notre lieu de séjour

Catégories
Archives Séjours

2022 Mai: Retour du Gr34 en Bretagne

12 jours de rêve

Après le chemin de St Guilhem en 2021, nouveau périple en Bretagne sur le GR 34 , véritable chemin côtier au départ de la ville de Le Faou dans le Finistère , charmante petite ville au 14 maisons à pans de bois recouverts d’écailles en ardoise ; d’autres maisons en pierre de Logonna, granit doré local . Nous débutons dans le luxe , à l’hôtel Relais de la place.

La rando commence le dimanche 8 mai dans la Bretagne intérieure, chemins en sous-bois dans la forêt Domaniale de Landevennec. Nous empruntons le pont de Térenez sur le bras de mer (1er pont courbe à haubans de France en 2011) et pique nique à l’ombre . Après 19 km et 500 m de dénivelé , nous surplombons le cimetière de bateaux au belvédère de Gorréquer (séjour des bateaux avant démolition) . On arrive au gîte communal de Landevennec ; douche et d’une bonne bière bretonne . Le soir balade dans le village de 300 habitants avec de belles bâtisses et église du XVIIe avec clocher de granit et monastère de St Guénolé,

Le lendemain, étape de Landevenec à Lanvéoc où nous voyons le sillon des Anglais (langue de terre dans la mer) , la crique du Loc’h, l’anse de Poulnic et l’école navale militaire (où sont formés les officiers supérieurs de la marine nationale. Arrivée au camping de Lanvéoc (3 tentes rondes à 2 lits confortables) ; belle nuit au calme .

Départ le mardi 10 mai après un petit déjeuner en terrasse ( copieux et un peu prolongé : une belle journée s’annonce . Nous longeons la mer avec au loin l’île longue ( base des sous-marins nucléaires). L’anse de Camaret apparaît, immense avec sa grande plage de sable fin . L’approche de Camaret par un chemin dominant la ville est superbe ; Au loin la tour Vauban (construite en 1689 contre les Anglais) et Notre dame de Rocamadour . Le temps est agréable, un peu frais le soir

Au  4ème jour de rando, le sac à dos paraît moins lourd , on prend le rythme . La journée du 11 mai est grandiose entre Camaret et Morgat , 22 km dans la lande bretonne parsemée d’ajoncs et de fleurs ; la côte est déchiquetée et les falaises abruptes. Nous admirons la pointe de Pen Hir (mémorial de la guerre) où 600 bateaux marchands ont été coulés en 39/45 puis c’est l’anse de Dinan et la plage de Kersignenou (quelques surfers avec des panoramas à couper le souffle, pas mal de vent et une mer agitée . Nous arrivons à Morgat ,ville balnéaire, son port de plaisance et sa plage . Le gîte est grand et confortable , le dîner copieux ; petite balade le soir dans le port illuminé.

La journée du 12 avec 23 km et 900 m de dénivelé commence par un sentier bordé de haies hautes pour rejoindre la côte de Lostmacrc’h et le village de la Palue en hauteur . La mer nous offre toutes les nuances de bleu et de vert, les fleurs , les oiseaux ( goélands , mouettes et grands corbeaux), la lande superbe avec très peu d’arbres. Pique-nique au cap de la Chèvre dans un décor de rêve … puis c’est la côte Est très boisée en pins (on se croirait en Provence), criques et rochers (on observe un goéland dans son nid. Ilya très peu de monde , quelques voiliers et bateaux de pêche . Le soleil est chaud mais le vent est frais . Retour le soir à Morgat . Quelle journée extraordinaire mais éprouvante par le dénivelé permanent . Bon dîner réconfortant .

Le vendredi 13 (!!) entre Morgat et St Nic , même paysage majestueux entre plages de sable et rocailles en granit . Nous rencontrons quelques randonneurs , des chenilles processionnaires ( impressionnant) . Nous traversons l’Aber ( estuaire envahi par la mer à marée haute) , trouvons un ancien four à chaux ( à partir de calcaire rare en Bretagne). Arrivée à St Nic au bungalow . Le ciel lumineux constellé d’étoiles est splendide.

Nous débutons le Samedi 14 par une volée de 60 marches , ensuite belle anse de sable avec ses cabanes de baigneurs . Nous pique-niquons le pieds dans la mer . On aperçoit Douarnenez , on y entre par un pont métallique sur l’estuaire . Nous logeons à l’hôtel Port Rhu , bon accueil, apéro sur le port et crêperie (crêpe au blé noir et thon + crêpe au caramel au beurre salé) ; cela fait du bien. Le port est très joli avec son vieux ponton en bois . La ville a eu son heure de gloire (1er port sardinier d’Europe en 1900, conserveries) . Il reste une activité de pêche mais c’est surtout le tourisme qui fait vivre la ville.

Le dimanche 15 commence par un petit déjeuner somptueux (crêpes au sirop d’érable, …). Ensuite on longe la très vaste baie de Douarnenez jusqu’à la pointe de la Jument ( en breton ( Beg ar Gazeg) où la vue est grandiose sur cette avancée de granit ; le ressac de la mer est important . Puis c’est la pointe du Millier et l’arrivée au camping à Beuzec . La journée a été dure 19 km avec 900 m de dénivelé ,un peu de pluie demandant une vigilance à chaque pas mais quelle belle journée encore, succession de pointes rocheuses et de criques de sable . Le réconfort est là au chalet .

Le lundi 16, gros orage au départ mais de courte durée . La marche reprend avec quelques brumes. On découvre la maison Ti Felix ( Ti = Maison) petite maison bretonne construite par un solitaire située au bout de la falaise avec vue (A l’intérieur, le 62ème œil de verre et de faïence par un artiste plasticien de Morlaix en hommage au femmes et aux hommes portant secours aux marins) . Puis c’est la chapelle St Tugdal à Trouvent . Après 19 km et 850 m de dénivelé, on arrive au cap Sizun dans 2 studios bien équipés .

Le mardi 17 mai , nous prenons un chemin de fougères pour rejoindre la côte puis le point du Van, la baie des Trépassés, la chapelle St They (sentinelle face à la mer) . On arrive à la pointe du Raz , éperon rocheux très venteux situé le plus à l’ouest de la France ; le leiu est plus fréquenté mais que c’est beau et sauvage . Ensuite la côte réserve quelques abris pour bateaux en difficulté ( ex : Feurten Aod) On découvre une autre maison refuge à la point du Mouton, ouverte à tous . L’étape a été dure 26 km et 1000 m de dénivelé . On arrive à Primelin au gîte Emmaüs très confortable et accueil chaleureux ( ancienne école catholique privé) . Fin de rando un peu chaotique, Polo jusque là infaillible s’était un peu égaré ….

le Mercredi 18, nous quittons Primelin à travers quelques beaux hameaux aux maisons soignées et fleuries . On découvre par des panneaux le goémon (algues brunes ou laminaires , engrais naturel pour les champs ); le goémon sera, à partir du XIXème ,, séché puis brûlé dans des fours creusés dans le sol pour récolter des pains de soude riche en iode et vendus aux usine (1 tonne de goémon donne 66 kg de soude et 600 g d’iode pur) . Cela donnait un revenu supplémentaire aux pêcheurs et paysans jusqu’en 1950 . Nous traversons Audierne et son immense baie et port de pêche .Ente le XVIème et le XVIIème , les Audiernais pêchaient la morue à Terre Neuve , puis la sardine au XIXème. Aujourd’hui , Audierne possède le plus grand vivier de France ( homards, langoustes et crustacés) . Malgré les crises successives de la pêche , Audierne a su conserver une activité maritime . Face à l’océan , le couvent des capucins , témoin du profond mouvement religieux en Bretagne au XVIIème . L’œuvre majeure des capucins audiernais reste leur rôle en matière d’enseignement maritime formant des générations de marins .

Jeudi 19 mai départ de Plozevet pour Tréguennec . La dernière journée est agréable dans cette belle Bretagne . Nous fêtons la fin du périple dans une crêperie.

Nous avons vécu pendant 12 jours à 6 personnes en toute amitié avec comme passion la marche , la découverte d’une Bretagne sauvage fleurie et très préservée . Menant une vie simple et proche de la nature , nous avons découvert un chemin côtier exceptionnel mais exigeant

Merci au travail de préparation et d’organisation de Sylvette, Christelle et Polo.

Une seule interrogation …. on va où l’an prochain ??

Très humblement . Bernard JACQUOT

Catégories
Archives Séjours

2022 Mai : Notre sentier des douaniers en Bretagne

Bernard J. vous raconte son périple sur le GR34 (Ici)

21 Mai: De Penmach à Lure (990 km avec beaucoup de dénivelé). Dure journée sous le soleil ( heureusement nous avons la climatisation dans le sac à dos)

20 Mai : De Tréguennec à Penmarch (21 km avec 300 m de dénivelé) dernière étape de notre périple. Nous quittons notre camping et randonnons dans la campagne bretonne puis nous marchons la plage avant d’arriver à notre chambre d’hôtes.

19 Mai : De Plozevet à Tréguennec (21 km et 440 m de dénivelé) belle journée ensoleillée. On suit un sentier PR ombragé pour rejoindre la mer. Ensuite nous marchons sur une immense plage de sable (4 km avec zéro m de dénivelé).puis nous contournons 2 étangs pour rejoindre notre hébergement.

18 Mai : De Primelin à Plozevet (25 km avec 600 m de dénivelé) . Ciel couvert sans pluie. La côte est moins accidentée. Nous déroulons aisément les kilomètres.

17 Mai : De Cleden à Primelin (26 km avec 1000 m de dénivelé). Grosse journée sous le soleil puis ciel plus nuageux avec parfois quelques gouttes de pluie et un fort vent venant de la mer Nous passons la pointe du Van la baie des Trépassées puis celle du Raz. Nous longeons ensuite la côte Atlantique avec un océan plus agité et des paysages plus sauvages.

la baie des Trépassées

16 Mai : De Beuzec à Cleden Cap Sizun.(18 km avec 850 m de dénivelé. Départ sous la pluie mais çà se calme rapidement . Toujours des superbes paysages. En chemin, nous visitons l’ancienne maison de Félix. En fin de parcours, nous découvrons la chapelle de St Tugdual très bien restaurée.

15 Mai : on s’attendait à une randonnée facile de 18 km avec peu de dénivelé mais finalement on a 900 m de dénivelé. (Le sentier côtier n’arrêtait pas de monter et descendre). Un peu de pluie nous a rafraîchi sur le parcours . Arrivée sous le soleil pour sécher nos capes.

14 Mai : De Pentrez à Douarnenez (19.5 km ) . Nous quittons la presqu’île de Crozon pour rejoindre la pointe du Raz. Une journée bien chaude. Nous profitons de la marée basse pour marcher sur le sable (Un peu de douceur pour nos pieds endoloris.)

13 Mai : De Morgat à Pentrez ( 22 km dénivelé 700 m . Alternance de caps et de criques avec de belles plages de sable blanc. Sur le trajet, nous avons contourné un aber (estuaire breton)

12 Mai : boucle de Morgat au cap de la chèvre. ( 23 km avec 800 m de dénivelé).Belle journée ensoleillée. Nous commençons par traverser la presqu’île pour rejoindre la côte Est Très belle vue sur les criques avec des plages de sable blanc. Nous pique-niquons au cap de la chèvre. Nous suivons ensuite la côte Ouest où l’on se croirait sur la côte méditerranéenne.

11 Mai : De Camaret à Morgat (20 km). Nous découvrons des paysages de côte rocheuse et lande. Un fort vent nous accompagne et parfois nous déséquilibre.

10 Mai : De Lanveoc à Camaret. (16.6 km). Un peu de crachin le matin, nous voilà rassurés , nous sommes en Bretagne. Le soleil revient rapidement. Changement de paysage, nous quittons la rade de Brest pour rejoindre la côte Atlantique.

09 mai : De Landevennec à Lanveoc. 22 km . Nous longeons la rade de Brest. Arrivée de l’étape bruyante avec les hélicoptères de l’école navale qui nous survolent et 4 avions de chasse qui font une démonstration de vol à basse altitude . Hébergement sous la tente en camping.

08 Mai : De Le Faou à Landevennec . (20 km ) sous le soleil. Une étape d’approche à travers la campagne et la forêt bretonne.

07 Mai :arrivée à Le Faou – petite cité de caractère ciel bleu. Eh oui, ça existe en Bretagne.

Catégories
Archives Séjours

23-24 Juillet : Le tour de la Bresse

  • Delphine propose le Tour de La Bresse, le samedi 23 et le dimanche 24 Juillet, pour 2 jours avec 1 nuitée, pour des randonneurs confirmés
    • Le samedi : environ 23 km avec 1430 m de dénivelé positif cumulé et 800 m de descente
    • Le dimanche également 23 km avec 670 m de dénivelé positif cumulé et 1300 m de descente.
  • Le samedi soir, l’hébergement se fera dans une auberge . Les chambres sont au prix de 67 € la demi-pension par personne ( nuitée environ 35 € selon type de chambre, petit-déjeuner 10 €, dîner 22 €, hors boissons).
  • Des paniers pique-nique au tarif de 10€ par personne sont proposés pour le repas du dimanche midi.
  • Pour le couchage, prévoir un drap sac ou un sac de couchage (drap-housse taie et couvertures fournies ) . A prévoir également le linge de toilette car il n’est pas fourni par l’hébergement .
  • Prévoir un sac à dos pour 2 jours .
  • Afin de réserver l’hébergement, inscription requise avant le 21 Juin par mail à  lesbd70200@gmail.com

Catégories
Archives Séjours

2022 Avr 16-18: Séjour en Bourgogne

Christine et Christelle proposent un séjour en Bourgogne durant le Weekend de Pâques .

Programme :

  • Samedi après-midi randonnée aux alentours de  Tharoiseau pour une petite randonnée suivie d’une dégustation de vins du pays à la cave EYPERT à Tharoiseau
  • dimanche en journée, grande randonnée sur le secteur de Vézelay
  • lundi matin  randonnée aux alentours d’Avallon avant le retour

Organisation

  • Départ groupé le 16 avril depuis  Roye pour rejoindre les environs de  Vézelay où nous logerons les 2 nuits à l’hôtel
  • Il sera nécessaire de prévoir les 3 repas de midi.
  • Les repas du soir seront en supplément et se prendront soit à l’hôtel ou à Vézelay.
  • Le prix de l’hébergement (2 nuits)  + petits déjeuners se situera aux alentours de 90 €.
  • Lors de l’inscription une avance de 80 € sera demandée à chaque participant.
  • Les inscriptions se feront auprès de Christelle, si possible pour le 1er mars au plus tard.

Catégories
Archives Séjours

2021 -Séjours

Marche Nordique en Vendée

La date approchant et dans l’attente des décisions gouvernementales, veuillez trouver ci- après le lien de vers les Modalités d’inscription et un lien pour télécharger Formulaire d’inscription

Prévision d’un séjour en Vendée à Longeville sur Mer, du dimanche 4 juillet au dimanche 11 juillet 2021 avec hébergement en chambre double. Au programme :

  • Marche Nordique le long des côtes et sur la plage
  • Découverte de la Marche Aquatique ou Longe Côte par le biais d’un animateur qualifié
  • Randonnée pédestre
  • Journée au Puy du Fou avec la cinéscénie en soirée
  • Découverte du marais salant ….

Le programme n’est pas définitif. Ce séjour sera organisé en fonction des directives nationales face au Covid 19.

Inscription provisoire souhaitée rapidement afin de pré-réserver l’hébergement. L’inscription définitive se fera en fonction de l’évolution de la pandémie.

Le montant du séjour n’est pas définitif mais possible aux environs de 600 €/personne comprenant l’entrée du Puy du Fou et une à deux séances d’initiation au Longe Côte.

Le voyage pourrait se faire en covoiturage afin de partager les frais de déplacement.

Si vous souhaitez d’autres précisions ou si vous souhaitez vous préinscrire : christelle.evora@orange.fr

Marche Nordique en Vendée

La date approchant et dans l’attente des décisions gouvernementales, veuillez trouver ci- après le lien de vers les Modalités d’inscription et un lien pour télécharger Formulaire d’inscription

Prévision d’un séjour en Vendée à Longeville sur Mer, du dimanche 4 juillet au dimanche 11 juillet 2021 avec hébergement en chambre double. Au programme :

  • Marche Nordique le long des côtes et sur la plage
  • Découverte de la Marche Aquatique ou Longe Côte par le biais d’un animateur qualifié
  • Randonnée pédestre
  • Journée au Puy du Fou avec la cinéscénie en soirée
  • Découverte du marais salant ….

Le programme n’est pas définitif. Ce séjour sera organisé en fonction des directives nationales face au Covid 19.

Inscription provisoire souhaitée rapidement afin de pré-réserver l’hébergement. L’inscription définitive se fera en fonction de l’évolution de la pandémie.

Le montant du séjour n’est pas définitif mais possible aux environs de 600 €/personne comprenant l’entrée du Puy du Fou et une à deux séances d’initiation au Longe Côte.

Le voyage pourrait se faire en covoiturage afin de partager les frais de déplacement.

Si vous souhaitez d’autres précisions ou si vous souhaitez vous préinscrire : christelle.evora@orange.fr

Le Chemin de Saint Guilhem Le Désert

Notre Chemin de St Guilhem

  • Du  Jeudi 13 au vendredi 28/05/2021
  • Groupe de 10 Personnes Maximum
  • Trek en ligne  de 250 Km en 13 étapes avec 9000 m de dénivelé positif
  • D’Aumont-Aubrac à St Guilhem le Désert  en passant par :
    • l’Aubrac
    • Le gorges du Tarn et de la Jonte
    • Les causses du Larzac
    • Le cirque de Navacelles
  • Prix du séjour en ½ pension : environ 600 €  + frais de déplacement en covoiturage

Pré-inscription jusqu’au 20 décembre auprès de Christelle EVORA (christelle.evora@orange.fr)

Catégories
Archives Séjours

2021 Oct 23-24 : Retour de Weekend en Alsace à Châtenois (67)

Au départ un groupe de 16 randonneurs (en majorité randonneuses) pour un premier séjour de 2 jours du club.

Le samedi départ à 10 H de la maison forestière Danielsrain, altitude 225m.

Rando en forêt de Kintzheim avec petit arrêt à la chapelle de l’Aigle puis montée au château du Haut Koenigsbourg (altitude 707m), imposant édifice de grés rose construit au 12ème et 15ème et restauré en 1901 – panorama splendide, pique nique au pied du château – retour par la forêt de Sélestat, beau soleil – tout le groupe marche bien, bonne ambiance – rando de 13 km avec dénivelé de 506m.

Nous logeons au gite d’étape CCA à Chatenois, petite ville située sur la route des vins, sur le GR5 et sur le chemin de Compostelle …quoi de mieux ….Accueil sympa, petits dortoirs de 5 à 7 lits bas.

Christelle propose une visite de cave du domaine Donteville, à côté, en fait dégustation de 6 à 7 vins d’Alsace avec explications et commentaires du vigneron….chacun repart avec ses bouteilles…

Le soir, diner d’un Baeckeoffe copieux avec un verre de Riesling, «les filles de Lure » sont déchainées, on termine la soirée devant un mojito (même Sylvette) au bar resto auberge du coin, belle ambiance, cela rigole, belle journée …

Le dimanche matin, au réveil, je crois à une apparition ….ma voisine de lit virevoltant en petite tenue….adorable Catherine ….petit déjeuner frugal.

Départ depuis le gite avec arrêt à la très belle église locale, dont le clocher original est flanqué de 4 échauguettes, joli chœur et beaux vitraux dont le célèbre Saint Bernardicus…

On s’élève d’un coup dans la forêt, la pente est raide, le sol est couvert de châtaignes dans leurs bogues de piquants. Les feuillus ont conservé leurs feuilles, les couleurs d’automne sont magnifiques.

Depuis le sommet du Hahnenberg à 531m, la vue est magistrale à 360° : plaine d’Alsace avec ses villages et clochers et la forêt Noire d’un côté, montagne et Haut Koenigsbourg de l’autre – pique nique au sommet, grand soleil, le paradis existe ….

Nous passons à la Montagne des Singes et à la Volerie des Aigles.

Le retour dans les vignes, petite route en balcon, les feuilles couleur de feu, le soleil chaud est un vrai plaisir – rando de 11 km avec dénivelé de 537m.

On ne peut se quitter sans boire une bière d’Alsace, tous réunis en terrasse.

Quel beau weekend …. Quelle belle région….ce groupe me plait….

Pour un coup d’essai, Christelle et Polo ont réussi un « sans faute ».

Merci à eux ….et une seule interrogation : l’année prochaine, on va où ?

Très humblement, Bernard JACQUOT

Catégories
Archives Séjours

2021 Oct 23- 24 : Weekend en Alsace à Chatenois

Comme annoncé début Septembre , Christelle propose une weekend en Alsace.

  • Les dates : 23 et 24 octobre prochain
  • Lieu : Chatenois 67730
  • Hébergement : Association CCA – 98 Rue du Maréchal Foch – 03 88 92 26 20
  • Nombre de places : 20
  • Hébergement : dortoir 4 à 5 personnes, lits individuels non superposés
  • Tarif : 38, 45 € par personne en ½ pension : repas du soir, nuitée et petit déjeuner
  • A prévoir : Repas du samedi midi et dimanche midi + boisson à l’hébergement
  • Randonnées pédestres (une le samedi et une le dimanche) au départ de Chatenois  entre le Hahnenberg ( 531 m), la montagne des singes et la volerie des aigles . Les bâtons sont conseillés, les chaussures de marche sont obligatoires.

Les inscriptions se feront directement auprès de Christelle; les chèques devront être libellés à l’ordre « Les Bâtons Dynamiques ».

Catégories
Archives Séjours

2021 Juillet : Retour de Séjour en Vendée

Petit résumé des BD en Vendée

Tout d’abord le départ, où bien tranquille l’une d’elle est encore dans les bras de Morphée lorsque l’on sonne à la porte.

A l’arrivée, après des kilomètres il n’est pas question de se reposer.

On découvre nos chambres : là pas d’eau chaude, là il semblerait que le ménage était en option, là les volets et la porte ne ferment pas, un cimetière de fourmis, des araignées qui ont élu domicile dans leur palace, une chasse d’eau qui ne fonctionne pas…..

Il faut dire que le gîte fut lui aussi longtemps –confiné-

Mais tout cela a bien peu d’importance, nous avons « notre boite à outils qui est toujours prêt à dépanner » je ne sais plus comment vous l’appeliez

Et pas le temps de s’apitoyer : l’apéro régional nous attend : la trouspinette ! Si vous ne connaissez pas c’est un vrai alcool de « filles »

Bon démarrage, pour ce groupe de 11 personnes qui ne se connaissaient ? pas vraiment. En effet comment voulez-vous faire connaissance lors de la marche nordique : on n’est pas là pour parler, enfin sauf quelques-unes-uns

Le temps d’observation est assez court : on s’apprivoise assez vite après le premier apéro et notre groupe est rapidement réclamé par les animateurs pour des activités style « les BD en vacances »

Nous sommes à quelques mètres de l’océan 

La marche nordique pieds nus dans le sable : un bonheur indescriptible, bien différent des chemins boueux de Haute Saône !

Nous avons aussi ramé dans les marais, certains ont préféré rester les pieds sur terre.

Les pique-niques copieux préparés par le gîte et nous voilà partis

  • pour une journée de rando sur la plage : du sable, de l’eau à perte de vue un océan déchaîné, du vent mais une météo vivifiante
  • pour une visite de l’île d’Yeu, à vélo pour les plus courageux, en petit-train touristique pour les autres

Deux séances de longe côte où tout d’abord nous apprenons à apprivoiser les vagues et l’océan

Un moment « très sportif » et animé par une pro de cette activité : nous n’avons qu’une envie, recommencer l’expérience

Quelques randos par-ci, par là, des découvertes de paysages extraordinaires avec nos guides Christelle et Paulo

L’impatience de l’une d’entre nous pour plonger dans cet océan déchaîné

Une semaine très active et très diversifiée

Des repas variés et délicieux

De sacrés moments de rigolades, de forts moments de convivialité, d’amitié, de complicité

Pour l’organisatrice, aucun moment remettant en cause l’organisation d’un tel séjour nous dit-elle

Et toutes et tous nous disons

Merci Christelle pour ton organisation exceptionnelle.

Nous avons passé une semaine inoubliable, rencontré de belles personnes et nous avons juste envie de repartir et renouveler ces moments.

Coucher de soleil aux Conches
Séance de longe côte
Rando à la pointe du Payré (Jars sur Mer)
Les BD , c’est le pied
La plage des Conches- Longeville sur Mer
Catégories
Archives Séjours

2021 Mai : Retour du chemin de St Guilhem

16 Jours de rêve

Au départ un petit groupe de 5 personnes , de retour sur les chemins après un long confinement nous privant d’évasion. Dés le premier hébergement à Aumont- Aubrac en Lozère lieu dit « Tiracols », hameau isolé de quelques maisons de granit aux toits de lauze, le ton est donné : Polo fait un feu de bois dans la cuisinière puis : pique-nique , lits à l‘ancienne avec édredon piqué ; les filles ont froid.

Premier jour de marche ce vendredi 14 mai jusqu’à Nasbinals , 24 km avec un dénivelé de 500 m sur ce plateau à 1100 m d’altitude , le granit est partout , murets le long des chemins , pierres et rochers disparates dans les champs , cabanes pour abris de bergers et ces élégantes vaches aux yeux cernés de noir et cornes en forme de lyre. Et puis cette immensité vallonnée où la nature est reine. Le panorama est permanent parsemé de jonquilles

Les 2 jours suivants furent difficiles : pluie , vent et froid ; le ciel se déchaînait , visibilité à 50 m , la cape du matin au soir, l’eau ruisselait sur les chemins et les routes, nous étions trempés . L’hébergeur du dimanche soir eut l’ idée lumineuse d’abréger notre calvaire en venant à notre rencontre avec 2 voitures 6 km avant l’arrivée. Nous avions vécu le pire. Il restait le meilleur . Le réconfort venait le soir :

  • Tel le samedi 15 mai ) au gîte « Sarbonnel » à St Chély d’Aubrac (petite incursion en Aveyron !), personnage hors norme Thierry NOGUEIRO, ayant retapé pendant 10 ans une ruine pour en faire un gîte écolo autonome( toilette sèche….) Accueil très chaleureux , dîner végétarien (en l’honneur de Thérèse), apéro à la gentiane , soupe aux lentilles, lasagnes aux poireaux, tarte sucrée : un régal . L’écrivain bourlingueur Sylvain Tesson est venu y finaliser l’écriture d’un livre .
  • Ou le dimanche soir au col Le Trébatut en Lozère où devant le feu de cheminée , nous mangions soupe de légumes, aligot et dessert aux fruits rouges

Dés le lundi , on admire la Lozère vallonnée, les nuances dans les verts, les beaux sentiers sous bois pour arriver à La Canourgue ( 200 habitants) au patrimoine architectural exceptionnel( Collégiale St Martin du XIIe, Place au blé avec maison à colombage du XIVe , maison renaissance) quelle belle ville en pierres jaunes (fini le granit). Super accueil étape à la Côte St Jean mariant la pierre et intérieur moderne et confortable. On dort les 5 dans un petit dortoir, dîner somptueux préparé par la jeune proprio, pommes de terres au lard, cabillaud au citron et courgettes, vin rouge de l’Aveyron ; un jeune couple et 2 femmes à coté. Seul bémol, Polo m’accuse d’avoir ronflé ….

Le matin débute souvent par une montée rude, dénivelé de 300 m sur de beaux sentiers et chemins variés ; matinée ensoleillée, la vie est belle ….. le soir , autre style, gîte de Combelasais chez une vieille dame , genre manoir avec immense salle à manger haute de plafond . Polo allume le feu dans l’âtre , très agréable pour le dîner et lire le soir.

Le lendemain, descente dans la vallée du Tarn, sentiers de chèvres soit en sous-bois soit à découvert avec vue sur les aiguilles rocheuses genre Montmirail, petite pause au village « Les Vignes » . On traverse le Tarn sur un pont de pierre datant de 1840 ( avant le Tarn était le principal moyen de transport par barques) . Soleil splendide , belle journée de rando ; Étape à « Le Rozier » au fond de la vallée ; première bière en terrasse dans un décor grandiose.

Jeudi 20 mai , on remonte sur l’autre versant avec vue sur la belle vallée de La Jonte , forêt de pins ; on s’arrête religieusement devant un nid de vautours et son unique petit au sommet d’un pin à quelques mètres du sentier . On traverse Cassagnes et ses maisons typiques de pierres, beaucoup de voûtes en pierres ( style roman ou anse de panier) . C’est le causse Méjean. La nature devient ensuite plus verte avec des cultures. Étape à Hielzas dans une ancienne bergerie . On déguste au soleil une glace au lait de brebis ( parfums châtaigne et agrumes) et on assiste à la traite automatique de brebis ( 2,5 l de lait matin et soir). Le dîner et l’accueil dans une salle voûtée est à la hauteur , Kir maison, soupe d’orties , truite meunière avec pointes d’asperges , coupe fraises et glace,. ; un festin ( gîte tenu par un couple de normands dont lui est meunier et attiré par le projet de remise en état d’un moulin à blé . On a mangé son pain) . Le paradis existe !

Le lendemain, étape tranquille de 14 km (la dernière en Lozère avant un seul jour dans le Gard) ; on flâne en admirant les innombrables orchidées , chèvrefeuilles, le bleu de la fleur de lin ; de nouveau des pelouses sèches, herbe rare , sols pauvres où seuls les moutons vivent. Le calcaire affleure partout. C’est vallonné , très beaux panoramas. Le soir, étape à Meyruis, petite ville de 800 habitants , plus animée,belle architecture ; dîner à coté d’un groupe de cyclistes en goguette : saucisses et lentilles , fromages Aubrac et brebis ,compote de pomme avec crème de marron .

On évacue tout ça le lendemain par un dénivelé de 400 m, Sylvette donne le rythme et cela nous paraît facile . Très belle journée parfois fraîche dans les forêts de pins et feuillus . On s’offre un café en terrasse au bord du lac du « Bonheur » avec pêcheurs ; c’est champêtre sous le soleil , toutes les tables sont prises pour la Pentecôte On passe le col de Serreyrède à 1299 m proche de l’Aigoual (1560 m) . Arrivée au gîte de L’Espérou avec un froid de gueux, vent, le climat ici à 1200m est très rude , un des plus arrosés ( 2000 mm par an à l’Aigoual)

Le lendemain , dimanche 23 mai, , on aborde les Cévennes (il faisait 2° au départ). Le paysage devient méditerranéen avec de beaux pins , des châtaigniers . On passe les cols de la Broue et de la Sablière; arrivée à Le Vigan où on longe l ‘Arre , rivière aux eaux verdâtres puis à l’auberge « Cocagne » à Avèze : longue bâtisse aux volets rouges et vigne vierge. Le dîner en terrasse est agréable (un peu frais). On commence à parler projets

Lundi 24 mai. Les Causses de Bandas pour arriver au cirque de Navacelles que l’on domine au belvédère des « chênes » . La rivière Vis au fond de ce canyon de 17 km a creusé le plateau ; En face le Larzac en Hérault. Descente scabreuse , décor de rève , on croise des petits chevaux avec leurs cavaliers ayant fait la montée. Vent très froid en bas . Le dîner à l’auberge de la cascade nous réchauffe : encore une superbe journée de rando

Le mardi 25 alterne la montée de l’autre versant , une partie plate dans une forêt de beaux résineux et l’arrivée au gîte de Gazelle à la Vacquerie St Martin avec une grande terrasse face à une nature imposante.

Et nous arrivons à St Guilhem le Désert à une altitude de 100 m après une belle descente ; charmant village préservé de 280 habitants au fond d’un vallon. On loge au Carmel St Joseph ,accueil St Elie chez des religieuses. Un groupe de musiciens loge à coté. Belle architecture , grande place avec un platane de 1865, abbatiale du XIIe et son cloître , rues pavées et placette. On assiste à un concert de musiques médiévales avec cornemuses, trombones et belles voix. Le retour sera le vendredi 28 mai .

Nous avons vécu , pendant 16 jours , à 5 personnes en continu , se connaissant peu au départ , partageant le plaisir de la marche, la découverte d’une belle région variée et peu peuplée. L’accueil et l’hébergement étaient souvent exceptionnels. Dans ce monde hyperconnecté, bruyant en perpétuel mouvement, l’amitié, la tolérance et le partage nous ont guidés … avec comme seuls outils des chaussures, des bâtons et un sac à dos . Cela a été un privilège rare et un luxe fou . Merci au travail de préparation et d’organisation de Christelle et Polo . Merci à Thérèse et Sylvette, désormais des amies .

Une seule interrogation …. On va où l’an prochain ?

Très humblement , Bernard JACQUOT